Compte-rendu partiel CA du 5 février

Conseil d'Administration

QUESTION diverse CA 5 février 2018

La TRICHE est remontée dans plusieurs CC mais elle mérite d’être portée au niveau du CA car, outre l’incivilité des élèves responsables, elle pointe un problème de fonctionnement du lycée ; elle induit donc qu’une meilleure vigilance lors des devoirs surveillés (cf essentiellement trousses “cache-portables”, calculatrices “sophistiquées”, montres “connectées”) est nécessaire.
Peut-être devrait-on formaliser dans le Règlement Intérieur ce sujet qui est en pleine mutation, tant sur l’organisation que sur, en cas de défaillance, les sanctions afin qu’elles soient dissuasives et rétablissent l’équité entre les élèves.

REPONSE : cette question devenue « de Société » qui taraude tout le monde fut bien accueillie par les équipes administrative et enseignante, demandeuses effectivement de « cadre » pour agir…

Tout est cependant déjà en place dans le Règlement Intérieur dont la dernière mouture a été rédigée en 2014. Certaines rubriques méritent certes quelques ajustements…ex : article 6.3. Téléphone portable L’usage du téléphone portable par l’élève est strictement interdit dans les salles de cours, dans les couloirs et les escaliers, dans le CDI et le restaurant scolaire. Dans ces lieux, il doit être éteint et rangé.

Sollicité par les professeurs, le Proviseur accepte de faire passer un message via ENT à tous les élèves, parents et profs pour rappeler expressément le § sur la Fraude dans le RI, ainsi que les sanctions et les restrictions pour l’usage du portable…
Réciproquement, le Proviseur engage les professeurs à faire un travail “pédagogique” en amont auprès des élèves, de manière à les prévenir des risques encourus si TRICHE et sanctionner sans semonces à la moindre suspicion de fraude : la consultation de l’heure sur le portable en constitue une et ne devra plus être tolérée.

La sanction immédiate est un 0 qui compte dans la moyenne et elle n’est pas exclusive de procédures disciplinaires si la situation l’y engage.

NB Les Règlements d’examens peuvent parfois aller à l’encontre des RI d’établissements scolaires, mais ils s’y substituent  : par exemple, une candidate convoquée à un examen peut arriver voilée, les candidats ne sont pas autorisés à demander des précisions à la personne qui les surveille…